SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

The electrical resistance of beds of finely divided graphite and conducting coke have been investigated in the settled and fluidized regions.

In almost all cases a maximum in the bed resistance occurs at a gas velocity slightly greater than that required for minimum fluidizing. This has been explained qualitatively by assuming current flow along a continuous network of touching particles the resistance of which is modified by the growth of gas bubbles in the bed.

On étudie la résistance électrique de graphite et de coke conducteur finement divisés dans les systèmes fluidisés et à lit fixe co-courant. Dans la majorité des cas la résistance maximum du lit se produit à une vitesse légèrement supéri-cure à la vitesse minimum de fluidisation. On explique ce fait en supposant un écoulement électrique dans un réseau de particules adjacentes en état de contact et dont la résistance est altérée par les bulles de gaz dans le lit.