SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

The abnormally high resistance of viscoelastic fluids to sudden deformations and to stretching may be expected to cause the structure of turbulent velocity fields in these systems to differ appreciably from those of Newtonian fluids. An analysis based on these considerations is presented and supported using friction factor data for three concentrations of a water soluble polymer. Pressure losses predicted by use of this correlation are within 15% or less of the experimental values, but as all dimensionless groups which influence the results were not varied independently, the correlation developed may not be universally applicable to all fluids. Suggestions for further and more more specific analyses are made.

On peut s'attendre à ce que la résistance extraordinairement élevée des fluides visco-élastiques aux déformations soudaines et à la distension puisse produire dans ces systèmes une structure des champs de vélocité turbulente bien différente de celle des champs des fluides Newtoniens. On présente une analyse basée sur ces considérations, laquelle est corroborée par les résultats obtenus pour les facteurs de friction dans le cas de trois concentrations d'un polymère soluble dans l'eau. Les pertes de pression prédites par l'emploi de cette corrélation n'excédent pas 15% des valeurs expérimentales, mais, étant donné qu'on n'a pas fait varier indépendamment tous les groupes sans dimensions qui influencent les résultats, la corrélation qu'on a mise au point ne peut s'appliquer à tous les fluides. On fait des suggestions pour faire des analyses plus poussées et plus spécifiques.