SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

Experimental results are given which show that for non-continuum conditions for heat conduction between a solid surface and a gas, there is a surface zone (of probably four or five mean free paths in thickness) where the “effective” thermal conductivity gradually changes from a value governed by gas — solid wall interactions to the normal continuum value in the bulk phase. In the temperature-jump range, the effect of this surface zone in steady-state situations can be adequately expressed by a temperature-jump distance, but this approach is inadequate for transient state situations. In the transient state, a theory is required which allows for the gradually changing effective thermal conductivity in the surface zone.

On présente deg résultats expérimentaux qui démontrent que, dans des conditions non-continues de conduction de la chaleur entre une surface solide et un gaz, il ya une section ou zone de la surface (dont l'épaisseur correspond probablement à 4 ou 5 fois la distance moyenne parcourue librement par les molecules gazeuses), où la conductivité thermique active passe graduellement d'une valeur régie par les réactions entre la paroi solide et le gaz à une valeur normale dans la phase continue du volume (bulk). Dans le regime du “temperature-jump”, on peut exprimer l'effet de la dite zone dans un régime permanent d'une manière adequate au moyen d'une distance de discontinuité de temperature, mais cette méthode est inadéquate dans un regime transitoire, où une théorie s'avère nécessaire pour expliquer la conductivité thermique active qui change graduellement dans la section de la surface.