The quasi-steady-state approximation in continuous stirred tank reactors

Authors


Abstract

The Quasi-steady-state-approximation (QSSA) applied lo continuous stirred tank reactors (CSTR) is examined. The induction period is found to be somewhat longer and the error in the QSSA larger than for batch reactors. This error is usually insignificant except when CSTR conversions are low. An alternative approximation is proposed for this case. The errors in the QSSA are also illustrated for the well known cases of Enzyme and Free-Radical polymerization kinetics.

Abstract

On a étudié l'application de l'approximation d'un regime quasi-permanent aux réacteurs à réservoirs où l'agitation est continue. On a trouvé que la période d'induction était plus longue et l'erreur dans l'approximation était plus élevée dans le cas des dits réacteurs que dans celui des réacteurs discontinus; cette erreur est d'ordinaire négligeable, excepté lorsque les conversions des réacteurs à réservoirs sont faibles. On a proposé une autre approximation pour le cas ci-avant mentionné. On a illustré les erreurs dans l'approximation d'un régime quasi-permanent dans les cas bien connus de cinétique de polymérisation où entrent en jeu des enzymes et des radicaux libres.

Ancillary