Improved waterflooding through mobility control

Authors


Abstract

Increasing the viscosity of injected water for more efficient oil recovery has been of interest to the petroleum industry since 1900. In recent years, certain high molecular weight water soluble organic polymers have been developed which, in small concentrations, can increase the viscosity of water substantially and, under certain conditions, recover additional oil economically.

The rheological properties, adsorption, transport characteristics, and oil recovery efficiency of several polymer solutions are presented. The viscosity of the polymer solutions depends largely on the flow rate, the type of polymer, and the solvent. Oil recovery depends primarily on the permeability distribution of the porous model. Adsorption varied from 30 to 225 μg/g. Because the process utilizes a polymer solution slug of small volume, the stability of the slug was considered. Following a polymer slug with water led to viscous instabilities and slug breakdown. If the polymer concentration in the slug was reduced to zero asymptotically before injecting water, the viscous instabilities were eliminated.

Abstract

L'accroissement de la viscosité de l'eau injectée pour assurer une récupération plus efficace de l'huile est un sujet qui intéresse l'industrie du pérole depuis 1900. On a mis au point récemment certains polymères organiques qui sont solubles dans l'eau et possèdent un poids moléculaire élevé; ils peuvent, en faibles concentrations, augmenter la viscosité de l'eau d'une manière appréciable et permettent, dans certaines conditions, de récupérer plus d'huile économiquement.

On indique, pour plusieurs solutions de polymères les propriétés rhéologiques, l'adsorption, les caractéristiques relatives au transport et l'efficacité de la récupération d'huile. La viscosité des solutions de polymères varie beaucoup avec le débit, le genre de polymère et le solvant. La récupération d'huile dépend principalement de la répartition de la perméabilité que présente le modèle poreux. L'adsorption varie de 30 à 225 μ g/g. Vu que, dans le procédé en question, on utilise un bouchon de solution de polymère, on considère sa stabilité. L'introduction d'eau après le bouchon de polymère a produit une instabilité de la viscosité et la rupture du bouchon; en réduisant à zéro (d'une manière asymptotique) la concentration du polymère dans le bouchon avant l'injection d'eau, la dite instabilité est disparue.

Ancillary