Fluid velocity profiles near the wall of liquid-fluidized beds

Authors


Abstract

A direct, non-disturbing flash photolysis dye technique has been used to measure liquid velocities in 2.465-in. beds of 0.1248, 0.233 and 0.368-in. diameter lucite spheres at porosities of 0.8 and 0.9. Aggregative fluidization, including layering, was observed in all beds, and increased in magnitude with the larger spheres. Distinct velocity maxima were found from 0.5 to 2 particle diameters from the wall and distinct minima at from 0.6 to 1.2 particle diameters for the more particulately fluidized beds. Variations in velocity greater than the mean were observed.

Conservatively estimated wall shear stresses were 2 to 5 times times larger than in the open pipe.

Abstract

On a employé une méthode de coloration directe, non-perturbatrice et basée sur une photolyse-éclair pour mesurer les vélocités de liquides dans des lits de 2.465 pouces formés de sphères de lucite de 0.1248, 0.233 et 0.368 pouce de diamètre, lorsque les porosités étaient 0.8 et 0.9. On a observé dans tous les lits une fluidisation agrégative qui comprenait la mise en couches et augmentait en valeur avec les sphères de plus grandes dimensions. On a trouvé des maximas distincts de vélocité pour des diamètres de particules 0.5 à 2 à partir de la paroi et des minima distincts pour des diamètres de particules de 0.6 à 1.2, dans le cas des lits qui étaient plus particulièrement fluidisés. On a observé des varations en vélocité plus consdérables que la moyenne. Les efforts de cisaillement aux parois qu'on avait estimés d'une manière conservatrice se sont avérés 2 à 5 fois plus considérables que dans un tuyau ouvert.

Ancillary