SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

The group solution model of Ratcliff and Chao for the excess free energies of liquid mixtures has been tested and found satisfactory for six mixtures of alcohols and aromatic hydrocarbons. The model was tested by comparing experimental and predicted vapor-liquid equilibrium data.

The assumption that aliphatic and aromatic carbon atoms are equivalent appears satisfactory for the mixtures considered. Group contribution functions were generated from experimental data on ethanol/benzene mixtures at 45°C, and are presented. These functions allow the prediction of excess free energies of mixtures containing alcohols and aromatic hydrocarbons at 45°C. No experimental data is required. Predictions at temperatures close to 45°C, using the same functions, should be satisfactory.

The group contribution functions were close to those generated previously from alcohol/alkane data. The latter may be used for predicting excess free energies of alcohol/aromatic hydrocarbon mixtures with little loss of accuracy.

On a fait l'essai du modèle de solutions pour groupes de Ratcliff et Chao (servant à déterminer les énergies libres en excès de mélanges liquides) dans le cas de six mélanges d'alcools et d'hydrocarbures aromatiques. L'essai du modèle s'est fait en comparant les données expérimentales et prévues pour l'équilibre entre vapeur et liquide. La supposition que les atomes de carbone aliphatique et aromatique sont équivalents a paru satisfaisante pour les mélanges d'éthanol et de benzène à 45°C et les présentes. Les dites fonctions permettent de prévoir les énergies libres en excès de mélanges contenant des alcools et des hydrocarbures aromatiques à 45°C, sans avoir recours à des données expérimentales. Les prédictions faites à des températures voisines de 45°C, en utilisant les fonctions en question, devraient ětre satisfasantes. Les fonctions contribuantes des groupes se sont avérées rapprochées de celles qu'on avait obtenues précédemment à partir de données sur l'alcool et les alcanes; on peut les utiliser pour prévoir les énergies libres en excès de mélanges d'alcools et d'hydrocarbures aromatiques, et ce avec une perte minime d'exactitude.