SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

Power requirements were measured for several, two-phase, liquid systems with viscosities ranging from 0.391 to 215 centipoise in a baffled, cylindrical vessel conforming to a standard tank configuration. A correlation was developed for the minimum power needed in order to maintain a uniform emulsion. For the systems studied it was found that the product of minimum impeller speed and the weighted average density was only a function of the respective continuous phase properties. Measurements, made over a range of impeller speeds from the minimum required to maintain an emulsion up to the point where gas entrainment occurred, were accurately described by single phase power curve. For more than 250 points with Reynolds numbers ranging from 500 to greater than 100,000, the average absolute error in the experimentally measured power number for two phase systems was found to be 4.0% based on the corresponding single phase power number curve

On a déterminé les besoins d'énergie, dans le cas de plusieurs systèmes liquides à deux phases dans lesquels la viscosité variait entre 0.391 et 215 centipoises; on a employé à cette fin un récipient cylindrique à chicanes qui correspondait à la configuration normale d'un réservoir. On a mis au point une corrélation relative à l'énergie minimale requise pour conserver une émulsion homogène. On a trouvé, dans le cas des systèmes étudiés, que le produit de la vitesse minimale des rouest mobiles et de la densité moyenne alourdie n'était qu'une fonction de leurs propriétés respectives en phase continue. On a décrit avec justesse, au moyen d'une courbe d'énergie en phase simple, les mesures effectuécs sur une échelle de vitesses des roues à partir de la vitesse minimale requise pour conservr un émulsion stable jusqu'au point où il se produisit un emprisonnement de gaz. Dans le cas de 250 points où les nombres de Reynolds variaient entre 500 et au-delà de 100,000, on a trouvé que la moyenne d'erreur absolue dans la valeur d'énergie mesurée expérimentalement pour des systèmes à deux phases était de 4%, en se basant sur la courbe correspondante de valeur d'énergie en phase simple.