SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

Gases covering a wide solubility range were used to measure absorption rates from single bubbles rising freely in water. Absorption rates were not sensitive to any power of the diffusion coefficient and solubility alone proved to be an adequate correlating parameter.

Experiments with bubbles containing inert and soluble gas mixtures yielded no evidence for a gas-film resistance, confirming published theory.

Results for the absorption of CO2 by NaOH solutions correlated well with the theory for pseudo-first-order fast reactions, provided allowance was made for a decreasing “physical” solubility of CO2 with increasing ionic strength of the solutions.

On a utilisé des gaz possédant une vaste échelle de solubilités pour mesurer les vitesses d'absorption dans le cas de bulles simples qui s'élevaient librement dans l'eau. Les vitesses d'absorption n'ont pas été affectées par le coefficient de diffusion et seule la solubilité s'est avérée un paramètre adéquat de corrélation.

Des expériences faites avec des bulles contenant des mélanges de gaz inertes et solubles n'ont fourni aucune preuve de résistance au film de gaz, ce qui confirme la théorie déjà publiée.

Les résultats de l'absorption de CO2 par des solutions de NaOH ont bien concordé avec les théoriques dans le cas de réactions rapides de pseudo premier ordre, pourvu qu'on tenait compte d'une solubilité “physique” décroissante de CO2 avec l'augmentation de la force ionique des solutions.