SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

The performance of an adiabatic MT reactor has been studied under various experimental conditions, using the reaction between hydrogen peroxide and sodium thiosulphate. Following the M-section, consisting of a CSTR, the T-section was made up of a large number of small stirred tanks in series.

The same general condition for optimizing the MT model, that the reaction rate in the M-section be a maximum, is shown to apply when maximizing the conversion for a given residence time as it was shown previously to apply when minimizing the residence time for a given conversion.

Very good agreement is shown between theoretical and experimental results, confirming the superior results often obtained with an MT combination as compared with those given by a stirred tank or a tubular reactor under similar conditions. Bi-stable steady states of conversion have been achieved and their effect shown on the performance of the combined reactor.

Les auteurs ont étudié le rendement d'un réacteur adiabatique MT, pour différentes conditions expérimentales, au moyen de la réaction du thiosulphate de sodium avec le peroxyde d'hydrogène. La section M constituée d'un RHAC, est suivie d'un grand nombre de petits réservoirs bien agités, en série, qui constituent la section T.

On montre que le critère d'optimisation du modèle MT, à savoir que la vitesse de réaction dans la section M soit maximum, s'applique aussi bien pour trouver la conversion maximum pour un temps de séjour donné, que pour déterminer le temps de séjour minimum pour une conversion donnée.

Les résultats théoriques et expérimentaux sont en très bon accord. Ils confirment que pour des conditions analogues, le réacteur combiné MT peut souvent donner de meilleures performances que le réacteur agité ou le réacteur tubulaire. Selon les conditions, on a obtenu l'un ou l'autre des deux conversions stationnaires possibles; on montre leur effet sur le rendement du réacteur combiné.