SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

The phenomenon of turbulent diffusion was studied by using computed models. Free pseudo-turbulent fluid flow was simulated on a digital computer by ensembles of randomly positioned moving and interacting vortices to represent the eddy structure of the turbulence. A vortex model, which had statistical values corresponding to a measured real flow in an Eulerian frame of reference, was then obtained. By considering the motion of a particular vortex or a fluid particle in the computed pseudo-turbulent flow it was possible to determine measurements in a Lagrangian frame of reference. Estimates of the mean square lateral excursions of a marked particle were obtained and finally the Lagrangian auto correlation was compared with the auto correlation in a moving frame of reference.

On a étudié le phénomène de diffusion turbulente au moyen de modèles d'éàoulement calculé. On a simulé un écoulement fluide libre et pseudo-turbulent sur un calculateur numérique, au moyen de groupes de tourbillons positionnés d'une manière aléatoire, mobiles et agissant les uns sur les autres, afin de représenter l'aspect remous de la turbulence. On a alors obtenu un modèle de tourbillon dont les valeurs statistiques correspondaient à un écoulement réel et mesuré dans un cadre de référence d'Euler. En considérant le mouvement d'un tourbillon particulier ou d'une particule fluide dans l'écoulement pseudoturbulent calculé, on a pu faire des mesures dans un cadre de référence de Lagrange. On a obtenu des estimations des déplacements latéraux d'une particule marquée, par la méthode des moindres carrés, et l'on a finalement comparé l'auto-corrélation de Lagrange avec l'auto-corrélation dans un cadre mobile de référence.