Etude expérimentale du micromélange à l'aide d'un traceur non-réactif dans un réacteur agité

Authors


Abstract

On étudic le niveau de micromélange dans un réacteur muni de quatre chicanes et d'un agitateur à turbine à l'aide de la technique d'injection échelon d'un traceur ionique non-réactif. Une sonde conductimétrique à haute résolution spatiale a été utilisée pour détecter les fluctuations de concentrations résultant de la turbulence. L'approche phénoménologique basée sur la collision et redispersion des agrégats de fluide a été mise en évidence expérimentalement. Une évaluation directe du degré de ségrégation a été effectuée et l'ordre de grandeur trouvé (J varie de 10−3 à 10−5) a indiqué que le réacteur expérimental était à l'état de mélange maximal.

Abstract

Micromixing in a fully baffled, turbine stirred reactor has been studied by the ionic, non reactive tracer step input technique. A microconductivity probe with high spatial resolution was used to measure the concentration fluctuations resulting from turbulence. A phenomenological approach, involving the coalescence and redispersion of clumps of fluid, has been experimentally investigated. Direct measurements of the degree of segregation of which the magnitude was 10−3 to 10−5, indicated that the experimental reactor was in a maximum mixedness state.

Ancillary