SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

The best known commercial coal gasification processes which use oxygen (air) and steam as gasifying media are the gas producer process (normal pressure, fixed bed), Lurgi process (high pressure, fixed bed), Winkler process (normal pressure, fluidized bed) and Koppers-Tetzek process (normal pressure, entrained). Fixed bed and fluidized bed processes are suitable for gasification of noncaking and weakly caking coals with high ash fusion temperatures (> 1200°C). The entrained system is suitable for gasification of any coal.

Low-caloric gas (∼ 150 Btu/scf) can be produced by the gas producer, Lurgi and Kinkier processes; medium- (∼ 300 Btu/scf) and high-caloric (∼ 950 Btu/scf) gas by any process. Lurgi and Koppers-Totzek processes are preferred processes for production of synthesis gas at the present time.

The costs (/Btu) of production of low-caloric gas are the lowest followed by the medium- and high-caloric gas costs (see Figure 6). The costs of gas production from coal are mainly dependent on the efficiency of the gasification process, scale of operation and the cost of fuel.

Les meilleurs procédés de gazéification des charbons sur une base commerciale, dans lesquels on emploie l'oxygène (l'air) et la vapeur d'eau comme milieux à cette fin, sont ceux (a) du gaz pauvre (producer gas) dans un lit fixe et sous pression normale, (b) de Lurgi dans un lit fixe et sous pression élevée, (c) de Winkler dans un lit fluidisé et sous pression normale et (d) de Koppers et Totzek dans un système d'entraǐnement et sous pression normale. Les procédés dans un lit fixe et dans un lit fluidisé conviennent à la gazéification des charbons qui s'agglomèrent faiblement ou pas du tout. Le système d'entraǐnement convient à la gazéification de n'importe quel charbon.

On peut produire par n'importe quel procédé un gaz de peu de calories (∼150 btu./scf) et de beaucoup de calories (∼950 btu./scf). On préfère actuellement le procédé de Lurgi ainsi que celui de Koppers et Totzek pour la production du gaz synthétique.

Les coǔts (&/btu.) de production du gaz de peu de calories sont les plus faibles; ils sont suivis en ordre décroissant par ceux de nornbre moyen et nombre élevé de calories (voir la figure 6). Les coǔts de production du gaz à partir du charbon dépendent surtout du rendement du procédé de gazéification, de l'échelle de l'opération et du coǔt du combustible.