Film boiling of mercury droplets

Authors


Abstract

Vaporization times of mercury droplets in Leidenfrost film boiling on a flat horizontal plate are measured in an air atmosphere. Extreme care was used to prevent large amplitude droplet vibrations and surface wetting: therefore, these data can be compared to film boiling theory. For these data, diffusion from the upper surface of the drop is a dominant mode of mass transfer from the drop. A closed-form analytical film boiling theory is developed to account for the diffusive evaporation. Reasonable agreement between data and theory is seen.

Abstract

On a mesuré, dans une atmosphère d'air, les temps de vaporisation de gouttelettes de mercure dans l'ébullition en couche mince de Leindenfrost sur un plateau plat et horizontal. On a pris des précautions très ponssées pour empěcher qu'il ne se produise des vibrations àgrande amplitude des gouttelettes et un mouillage de la surface; aussi, peut-on comparer les résultats expérimentaux avec les données de la théorie de l'ébullition en couche mince. Pour les résultats expérimentaux, la diffusion provenant de la surface supérieure de la goutte est un mode prédominant de transfert de masse àpartir de ladite goutte. On a mis au point une théorie analytique, de forme fermée, de l'ébullition en couche mince pour expliquer l'évaporation avec diffusion. On a observé que les résultats expérimentaux concordaient raisonnablement bien avec les données théoriques.

Ancillary