A study of phosphate hide-out from boiling water

Authors


Abstract

Sodium phosphates deposit on heat transfer surfaces from boiling solutions. This process of deposition, which is termed “hide-out”, was studied in a recirculating loop operating at the temperature and pressure of the secondary system in CANDU-PHW* steam generators. The relation between the compositions of the deposit and solution, is in agreement with studies by others. An additional depletion of phosphate was found, which probably related to reaction with corrosion product deposits on the loop surfaces. The observations from this study suggested a maximum desirable range for Na/PO4 molar ratio in solution of 2.2 to 2.6 for phosphate treatment of steam generator water.

Lithium phosphate treatment is unsuitable because it forms hard scales and also causes accelerated corrosion of boiler tubing.

Abstract

Les phosphates de sodium se déposent de solutions bouillantes sur des surfaces qui transmettent la chaleur. On a étudié ledit processus de formation de dépǒt (appelé “hide out”) dans une boucle de recirculation qui fonctionnait à la température et sous la pression du système secondaire dans les générateurs de vapeur CANDU-PHW (Canada Deutérium Uranium-Eau lourde pressurisée). La relation entre les compositions du dépǒt en question et la solution concorde avec les résultats obtenus par d'autres chercheurs. On a constaté un appauvrissement additionnel des phosphates, qui est probablement relié àune réaction avec des dépǒts de produits de corrosion sur les surfaces de la boucle. Les observations obtenues dans l'étude actuelle semblent indiquer qu'il existe, pour le rapport molaire Na/PO4 en solution, une échelle maximale désirable de 2.2 à 2.6, dans le cas du traitement au phosphate de l'eau des générateurs de vapeur.

Le traitement au phosphate de lithium ne convient pas, parce qu'il produit des dépǒts de tartre dur ainsi qu'une corrosion accélérée de la tuyauterie des chaudières.

Ancillary