Break-up of drops and bubbles in stagnant media

Authors


Abstract

A simple empirical model is developed based on two-dimensional linearized Rayleigh-Taylor stability theory to describe the break-up of drops and bubbles in stagnant fluids. Splitting is predicted to occur if the growth of indentations on the leading edge is rapid enough relative to the rate at which the disturbance is carried around the interface to the equator. Experimental data on maximum stable sizes of drops and bubbles in viscous liquids are presented for eighteen different systems, covering a range much larger than in previous studies. Agreement between the model and experimental results is favourable.

Abstract

On a mis au point un modèle simple et empirique pour décrire la rupture des gouttes et des bulles dans des fluides stagnants; il est basé sur la théorie de stabilité à deux dimensions et linéarisée de Rayleigh et Taylor. On prévoit que la fission se produira, si la croissance des indentations sur le bord avant est rapide par rapport à la vitesse à laquelle la perturbation est transmise autour de l'interface à l'équateur de la bulle ou de la goutte. On présente les résultats des expériences faites sur les dimensions maximales et stables des gouttes et bulles dans des liquides visqueux, et ce pour 18 systèmes différents qui représentent une échelle bien plus étendue que celle des études antérieures. La concordance qu'on a obtenue entre les données du modèle et les résultats expérimentaux est satisfaisante.

Ancillary