Direct coking of athabasca tar sand

Authors


Abstract

Yield patterns and product quality have been determined for the direct coking of Athabasca tar sand. Temperature and vapor residence time are the key variables affecting yield; tar sand residence time has a minor impact in yield provided that a minimum contact time is achieved. Yields are not sensitive to the composition of tar sand feed. Yields from direct coking are similar to those from commercial bitumen coking processes; previously reported variations in direct coking yields can be reconciled when liquid product endpoint and coking severity are considered.

Coke deposited on the sand is readily burned, producing a flue gas high in SO2 and particulates, and a free-flowing sand. The sand settles readily from a slurry and disposal presents no obvious environmental concerns.

Abstract

On a déterminé les courbes de rendement et la qualité du produit dans le cas de la cokéfaction directe du sable bitumineux de l'Athabasca. La température et le temps de séjour de la vapeur sont les principales variables qui affectent le rendement; le temps de séjour du sable bitumineux n'exerce qu'une faible influence sur le rendement, pourvu qu'on assure un temps minimal de contact. Les rendements ne sont pas sensibles à la composition du sable bitumineux d'alimentation. Les rendements obtenus par cokéfaction directe ressemblent à ceux qui résultent des procédés commerciaux de cokéfaction du bitume. On peut concilier les variations relatives à la cokéfaction directe qui ont été antérieurement rapportées, lorsqu'on considère la température maximale du produit liquide et l'amplitude de la cokéfaction.

On brûle facilement le coke déposé sur le sable et il en résulte un gaz de fumées à teneur élevé en SO2 et en macroparticules ainsi qu'un sable qui s'écoule librement. Le sable se dépose facilement d'une suspension et son élimination ne crée apparemment aucun problème d'environnement.

Ancillary