Étude des Isothermes d'Adsorption de Surfactants Ioniques et non Ionique sur des Fibres de Laine Carbonisée

Authors

  • Francis Perineau,

    1. Ecole Nationale Supérieure de Chimie (I.N.P. TOULOUSE) Laboratoire de Chimie Organique et d'Agrochimie, 118 route de Narbonne—31077 TOULOUSE Cédex—France
    Search for more papers by this author
  • Jacques Molinier,

    1. Ecole Nationale Supérieure de Chimie (I.N.P. TOULOUSE) Laboratoire de Chimie Organique et d'Agrochimie, 118 route de Narbonne—31077 TOULOUSE Cédex—France
    Search for more papers by this author
    • Service de Chimie Industrielle

  • Antoine Gaset

    1. Ecole Nationale Supérieure de Chimie (I.N.P. TOULOUSE) Laboratoire de Chimie Organique et d'Agrochimie, 118 route de Narbonne—31077 TOULOUSE Cédex—France
    Search for more papers by this author

Abstract

The adsorption isotherms of the three main types of surfactant have been plotted against various pH's and temperatures. It has thus been possible to propose new ways of insuring adsorption and determining the importance of the ionic links and hydrophobic interactions involved in the various-medium conditions considered. The presentations by Langmuir and Freundlich have permitted to develop the adsorption equations corresponding to each case. Finally, the isotherm plotting in a series of low concentrations has permitted to predict the maximum volume of an effluent purified per kilogram of substrate, in the case of the concentrations frequently found in the waste waters.

Abstract

Les isothermes d'adsorption pour les trois principaux types de surfactant ont été tracées pour différentes conditions de pH et de température. Nous avons ainsi pu proposer des modes d'adsorption, et déterminer l'importance des liaisons ioniques et interactions hydrophobes mises en jeu pour les différentes conditions de milieu envisagées. Les représentations de Langmuir et de Freundlich nous ont permis par ailleurs de donner les équations d'adsorption dans chacun des cas. Enfin le tracé des isothermes sur une gamme de faibles concentrations nous a permis de prévoir le volume maximum d'effluent épuré par kg de substrat pour des concentrations rencontrées fréquemment dans les eaux résiduaires.

Ancillary