SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

Hydrogen adsorption uptakes by supported metal catalysts are commonly measured by the dynamic pulse technique. The pulse technique has several experimental advantages over the conventional static method, but the hydrogen uptakes measured by the pulse method are not easily interpreted. The measured pulse adsorption uptakes are influenced by the desorption of weakly adsorbed hydrogen. We found that the desorption of hydrogen at room temperature depends on the metal and the metal dispersion. We also found that hydrogen uptake measurements by the dynamic pulse method under well defined conditions are very reproducible.

On mesure habituellement, par la méthode d'injection dynamique, les quantités d'hydrogène adsorbées par les catalyseurs métalliques supportés. La méthode d'injection possède plusieurs avantages expérimentaux sur la méthode statique classique, mais elle est d'interpréation difficile. Les quantités d'hydrogène mesurées en employant la méthode dynamique subissent en effet l'influence de la désorption de l'hydrogène faiblement adsorbé. Nous avons trouvé que la désorption de l'hydrogène à température ambiante dépend du métal et de sa dispersion. Nous avons aussi constaté que les mesures des quantités d'hydrogène adsorbérs faites au moyen de la méthode dynamique dans des conditions bien définies, sont très reproductibles.