SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

The thermodynamic equilibria involved in the catalytic steam reformation of methanol to produce hydrogen have been examined over the ranges of pressure 101–3040 kPa, temperature 400–700K and water to methanol feed ratio 1.5–0.67. Four models have been considered based upon possible reaction products and the equilibrium composition of each model calculated.

The presence of methane and carbon reduce the quantity and quality of hydrogen produced. The best condition for hydrogen production occurs at 500K in the model in which carbon (soot) and methane gas are excluded and where pressures are low, and water is in excess in the feed. To achieve these conditions in practice the reactions for methane formation, which is thermodynamically favoured, and the appearance of carbon (soot) must be inhibited.

On a étudié les équilibres thermodynamiques mis en jeu au cours du réformage catalytique du méthanol par la vapeur pour produire de l'hydrogène, sur une gamme de pressions absolues de 100 à 3040 kPa, de températures de 400 à 700 K et de rapports eau/méthanol dans l'alimentation de 1.5 à 0.69. On a considéré quatre modèles, selon les produits de réactions possibles, et l'on a calculé la composition d'équilibre pour chaque modèle.

La présence de méthane et de carbone diminue la quantité et la qualité de l'hydrogène produit. La meilleure condition pour la production de l'hydrogène se présente à 500 K pour le modèle dans lequel le carbone (suie) et le méthane sont exclus, les pressions étant faibles et l'eau étant en excès dans l'alimentation. Pour réaliser ces conditions, il faut produire une inhibition des réactions conduisant à la formation du méthane, qui est thermodynamiquement possible, et à la formation de carbone (suie).