SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

A rotating diffusion cell was used to study the transfer of potassium chloride from water to n-butanol to water under conditions of known interfacial area and hydrodynamics. Experiments were conducted at 25°C using 1.0, 2.0, 3.0 and 4.0 mol/dm3 KCl in the first aqueous phase. The system displayed no measurable interfacial resistance to mass transfer. This is understandable since the primary solvation spheres of both potassium and chloride ions are composed almost exclusively of water molecules, so no solvation needs to occur when the ions cross the interface. Since this result is consistent with earlier studies of the same system by a different technique, confidence in the validity of the rotating diffusion cell technique is increased.

On a employé une cellule de diffusion rotative pour étudier le transfert de chlorure de potassium de l'eau au n-butane, puis à l'eau, dans des conditions connues de surface interfaciale et d'hydrodynamique. On a fait ces expériences à 25°C, en employant 1.0, 2.0, 3.0 et 4.0 mol./dm3 de KCl dans la première phase aqueuse. Le système n'a présenté aucune résistance interfaciale mesurable au transfert de masse; ce fait est compréhensible, vu que les sphères de solvatation primaire des ions potassium et chlorure se composent presqu'exclusivement de molécules d'eau et qu'il n'est pas nécessaire qu'il se produise de solvatation lorsque les ions traversent l'interface. Etant donné que ce résultat concorde avec les résultats d'études antérieures du měme système par une méthode différente, il y a lieu d'avoir plus confiance en la validité de la méthode basée sur la cellule de diffusion rotative.