SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

Liquid/liquid dispersion in static mixers has been investigated using Lightnin “In-liner” mixing elements. The average drop size was found to decrease with increasing residence time, gradually approaching an equilibrium size whose magnitude agrees reasonably well with Kolmogoroff's theory for drop rupture in turbulent flows.

The efficiency at which mechanical energy is utilized in the generation of new interfacial area was evaluated as a function of design and operating conditions and was found to be highest when the final drop size is much larger than the achievable equilibrium value.

On a étudié la dispersion liquide-liquide dans des mélangeurs statiques, en employant un dispositif de mélange “Lightnin In-liner”. On a trouvé que les dimensions moyennes des gouttes diminuent avec une augmentation du temps de séjour et s'approchent graduellement d'une dimension d'équilibre dont la grandeur concorde raisonnablement bien avec celle de la théorie de Kolmogoroff pour la rupture des gouttes dans les écoulements turbulents.

L'efficacité avec laquelle on utilise l'énergie mécanique pour créer de la surface interfaciale a été éstimée dans les conditions de fonctionnement et dans des conditions fictives du design. On a trouvé que cette efficacité était la plus élevée lorsque la dimension finale de la goutte est beaucoup plus grande que la valeur d'équilibre réalisable.