SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

A theoretical and experimental study of the errors arising in sampling through probes projecting into the flow has been conducted. Water–sand slurries with particles of surface-mean diameter between 0.165 and 0.72 mm were considered. Theoretical predictions were performed assuming the mixture could be described by the axisymmetric potential flow relationship. Satisfactory agreement in the important intermediate K value region was achieved for tapered or thin-walled probes. However, significant errors arise when thick-walled blunt probes are used.

On a fait une étude théorique et expérimentale des erreurs qui surviennent dans l'échantillonnage au moyen de sondes introduites dans un écoulement. On a examiné le cas de suspensions sable–eau pour des diamètres moyens de particules compris entre 0.165 et 0.72 mm. On a fait des prévisions en supposant que le mélange pouvait être décrit par une équation de potentiel d'écoulement axisymétrique. On a obtenu un accord satisfaisant dans la région importante des valeurs intermédiaires de K pour des sondes effilées ou à parois minces; toutefois, des erreurs importantes surviennent lorsqu'on emploie des sondes à parois épaisses épointées.