Get access

Mixed nickel-aluminium oxides catalysts for the nitroxidation of toluene by no into benzonitrile

Authors

  • S. Abouarnadasse,

    1. Laboratoire de Catalyse Appliquée et Cinétique Hétérogène de l'Université Claude Bernard (Lyon I) associé au CNRS (L.A. 231), 43 bd du 11 novembre 1918 – 69622 Villeurbanne Cedex, France
    Search for more papers by this author
  • G. M. Pajonk,

    1. Laboratoire de Catalyse Appliquée et Cinétique Hétérogène de l'Université Claude Bernard (Lyon I) associé au CNRS (L.A. 231), 43 bd du 11 novembre 1918 – 69622 Villeurbanne Cedex, France
    Search for more papers by this author
  • S. J. Teichner,

    1. Laboratoire de Catalyse Appliquée et Cinétique Hétérogène de l'Université Claude Bernard (Lyon I) associé au CNRS (L.A. 231), 43 bd du 11 novembre 1918 – 69622 Villeurbanne Cedex, France
    Search for more papers by this author
  • J. E. Germain

    1. Laboratoire de Catalyse Appliquée et Cinétique Hétérogène de l'Université Claude Bernard (Lyon I) associé au CNRS (L.A. 231), 43 bd du 11 novembre 1918 – 69622 Villeurbanne Cedex, France
    Search for more papers by this author

  • Presented at the 33rd Canadian Chemical Engineering Conference, Toronto, Ont., Oct. 2–5, 1983.

Abstract

This paper describes the catalytic properties (activities, selectivities and stabilities with time on stream) of nickel oxide-alumina aerogels and xerogels, towards the transformation of toluene by NO into benzonitrile at 440°C in a differential flow reactor.

The stability of the catalysts depends upon the NiO content. When the ratio Ni/Al increases to unity, the catalysts (aerogel as well as xerogel) are very stable with time on stream and are active and selective like pure nickel oxide. The latter is indeed initially active and selective, but very unstable with time on stream.

A redox model is proposed to explain the reaction mechanism.

Abstract

On décrit les propriétés catalytiques (activités, sélectivités et stabilités avec le temps de fonctionnement), des aérogels et des xérogels oxyde de nickel-alumine dans la transformation par NO du toluène en benzonitrile à 440°C dans un réacteur différentiel continu.

La stabilité des catalyseurs dépend de leur teneur en NiO: lorsque le rapport Ni/Al augmente jusqu'à la valeur 1, les catalyseurs (aérogels et xérogels) sont très stables en fonction du temps d'utilisation, et ils sont aussi actifs et sélectifs que l'oxyde de nickel pur. Celui-ci est initialement actif et sélectif, mais très instable avec le temps. On propose un modèle “redox” pour expliquer le mécanisme de la réaction.

Get access to the full text of this article

Ancillary