SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

Results of a chromatographic study of the adsorption of N2 and Kr on several molecular sieve adsorbents are reported. The objective was to find a suitable adsorbent for the removal of traces of radioactive Kr from the off-gas from nuclear fuel reprocessing facilities. Of the adsorbents examined, de-aluminated H-mordenite shows the highest selectivity for Kr relative to N2 and appears to be a promising adsorbent for this separation. The presence of traces of NO2, a likely impurity in the off-gas, was found to suppress the adsorption of N2 more than that of Kr, thereby increasing the separation factor (αmath image ∼ 12). In most of the adsorbents investigated, intracrystalline diffusion was too fast to measure but for N2 in H-mordenite, intracrystalline resistance was found to be significant and strongly dependent on the initial dehydration temperature.

On présente les résultats d'une étude chromatographique de l'adsorption de N2 et Kr sur plusieurs tamis moléculaires. Le but du travail était de trouver un adsorbant capable d'enlever les traces de Kr radioactif des gaz de sortie des installations de régénération du combustible nucléaire. De tous les adsorbants examinés, la H-mordenite désaluminée présente la sélectivité la plus élevée pour Kr par rapport à N2, et semble un adsorbant prometteur pour la séparation en question. On a constaté que la présence de traces de NO2, une impureté probable des gaz de sortie diminue l'adsorption de N2 plus que celle de Kr et augmente, par conséquent, le facteur de séparation (αmath image ∼ 12). Dans la plupart des adsorbants étudiés, la diffusion intracristalline était trop rapide pour étre mesurée; mais pour le N2 dans la H-mordenite, la résistance intracristalline s'est avérée importante et fortement dépendante de la température initiale de déshydratation.