The metabolism of lidocaine in the liver: Steady-state and dynamic modelling

Authors


Abstract

The elimination of the drug lidocaine by the liver was modelled as a chemical reactor system, using data from in-vitro tests of liver metabolism. A network of reactions, based on the known metabolic pathways, was used to account for the observed concentrations of drug and reaction products in steady state. The rates of reaction were substantially higher than in a liver homogenate, and some pathways showed considerable variation between individual livers. The steady-state behavior of the liver was consistent with a well-mixed reactor. The dynamic behavior could only be represented by including the additional mechanisms of enzyme deactivation and binding of drug to liver tissues.

Abstract

L'élimination de la lidocaine par le foie a été modélisée de manière semblable à un réacteur chimique à l'aide de données de tests in-vitro sur le métabolisme du foie. Une série de réactions basées sur les mécanismes métaboliques connus, sont utilisées pour rendre compte des concentrations de médicament et des produits de réactions observés en régimes stationnaires. Les vitesses de réaction sont sensiblement supérieures dans du foie homogénéisé et certaines voies réactionnelles montrent de très grandes différences selon les foies. Le comportement du foie en régime stationnaire est semblable à celui d'un réacteur bien agité.Le comportement dynamique n'a pu ětre représenté qu'en incluant des mécanismes additionnels pour la déactivation des enzymes et pour la liaison du médicament aux tissus du foie.

Ancillary