Use of sewage sludge for manufacturing adsorbents

Authors


Abstract

This paper demonstrates that digested sludge can be reclaimed as an adsorbent for the removal of organic vapors (MEK, TOL and TCE) through the use of a pyrolysis. The manufactured adsorbent products were characterized by Brunauer, Emmentt and Teller (BET) surface area, carbon tetrachloride activity (ANSI/ASIM D3467–76'), and an elemental analysis test. Both the determination of CCl4 activity and BET surface area were regarded as the useful means for estimation of the adsorption capacity of organic vapors on the reclaimed adsorbents.

From the view point of specific surface area (CCl4 activity number or adsorption capacity), it was concluded that the optimum condition for manufacturing the reclaimed adsorbent was by adding 5 kmols/m3 ZnCl2 to the treated sludge and then heating the mixture at 550°C for 1 hour.

Abstract

On démontre dans cet article que la boue digérée peut ětre réutilisée comme adsorbant pour la séparation de vapeurs organiques (MEK, TOL et TCE) après un traitement par pyrolyse. Les produits adsorbants fabriqués ont été caractérisés par la valeur de leur surface de Brunauer, Emmett et Teller (BET), par leur activité vis-à-vis du tétrachlorure de carbone (ANSI/ASTM D3467–76) et par un test d'analyse élémentaire. La détermination de l'activité vis-à-vis du CCl4 et celle de la surface BET sont toutes deux considérées comme des moyens convenables pour estimer la capacité d'adsorption des vapeurs organiques sur des adsorbants de ce type.

D'après la surface spécifique (activité du CCl4 ou capacité d'adsorption), on a conclu que l'adsorbant régénéré pouvait ětre fabriqué dans des conditions optimales en ajoutant 5 kmol/m3 de ZnCl2 à la boue traitée et en chauffant le mélange à 550°C pendant une heure.

Ancillary