Hydrocracking of n-heptane with a NiO-MoO3/HYUS zeolite as catalyst. Kinetic study

Authors


Abstract

The hydrocracking of n-heptane has been carried out in a fixed bed reactor at 2.45 MPa pressure and with a H2/n-heptane molar ratio of 5.0 using a 4 wt% NiO - 8 wt% MO3/HYUS zeolite as a catalyst. The W/F10 ratio was varied between 75.3 and 1624 kg · s/kmol at different reaction temperatures: 573, 588, 603 and 623 K.

The kinetics of the reaction has been studied by two different procedures due to the slight deactivation of the catalyst. One of them uses the conversion and yield values extrapolated at time on stream to zero and the other uses a kinetic equation where the deactivation of the catalyst has been included. The experimental data were fit well by a pseudo-first order kinetic equation and the kinetic constant values obtained by both methods coincide. The apparent activation energy of the reaction has a value of 105.8 + 5.0 kJ/mol.

Abstract

On a réalisé l'hydrocraquage du n-heptane dans un réacteur à lit fixe sous une pression de 2,45 MPa et avec un rapport molaire de H2/n-heptane de 5,0 en utilisant un catalyseur zéolithique HYUS ayant une composition en poids de 4% de NiO et de 8% de Mo03. On a fait varier le rapport W/Fl0 de 75,3 à 1624 kg • s/mol à différentes températures de réaction: 573, 588, 603 et 623 K.

La cinétique de la réaction a été étudiée par deux procédures distinctes en raison de la légère désactivation du catalyseur. La première procédure s'appuie sur les valeurs de conversion et de rendement extrapolées au temps zéro, tandis que la deuxième utilise une équation cinétique dans laquelle la désactivation du catalyseur a été intégrée. Les données expérimentales sont bien représentées par une équation cinétique du pseudo-premier ordre, et les valeurs des constantes cinétiques obtenues par les deux coïncident. L'énergie d'activation apparente de la réaction a une valeur de 105,8 + 5,0 kJ/mol.

Ancillary