SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • dissolution;
  • film theory;
  • solubility effects

Abstract

Film theory has often been used to calculate the dissolution rates of solid particles. However, it is only good for the case of low solubility solids due to the assumption of pseudo-steady state. In this study, we propose a more refined model to facilitate the characterization of the dissolution of spherical solid particles in a stagnant fluid. The results indicate that the film theory will overestimate the dissolution time for the case of high solubility, while for low solubility particles, the film theory is quite accurate in predicting the dissolution time.

La théorie du film est souvent utilisée pour calculer les vitesses de dissolution des particules solides. Cependant, cette théorie n'est utile que dans le cas de solides de faible solubilité en raison de l'hypothèse d'un état pseudo-permanent. Dans cette étude, nous proposons une modèle plus raffiné destiné à faciliter la caractérisation de la dissolution de particules solides sphériques dans un fluide stagnant. Les résultats indiquent que la théorie du film surestime le temps de dissolution dans le cas d'une forte solubilité, tandis que pour des particules de faible solubilité, la théorie du film s'avère assez exacte dans la prédiction du temps de dissolution.