Phase equilibrium in the system water-hydrogen sulphide: Modelling the phase behavior with an equation of state

Authors


Abstract

In the light of the information presented by Carroll and Mather (1989), a new interpretation is presented for the often-quoted, smoothed data of Selleck, Carmichael and Sage (1952) for the phase equilibrium in the system water-hydrogen sulphide. The data of Carroll and Mather show that the liquid-liquid-vapour locus extends to higher temperatures than believed by Selleck et al. Experimental data from several sources are correlated using the Stryjek-Vera (1986a) modification of the Peng-Robinson (1976) equation of state. It is demonstrated that the fit of the raw data via the equation of state is as good as the smoothing of Selleck et al.

Abstract

À la lumière des données publiées par Carroll et Mather (1989), on présente une nouvelle interprétation des données ajustées souvent citées de Selleck, Carmichael et Sage (1952) pour l'équilibre de phase dans le système eau-hydrogène sulfuré. Les données de Carroll et Mather montrent que le point triple liquide–liquide–vapeur est valide à des températures plus élevées que ne le pensaient Selleck et al., Les données expérimentales issues de plusieurs sources sont corrélées à l'aide de la modification de Stryjek–Vera (1986a) de l'équation d'état de Peng–Robinson (1976). On démontre que le calage des données brutes par l'équation d'état est aussi valable que le lissage de Selleck et al.

Ancillary