SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

The adhesion of fine particles onto bubbles in flotation was studied on the basis of surface charge measurements of the bubbles and particles.

The surface charges of the bubbles were measured by the use of a micro-electropheresis apparatus devised in our previous study and the mechanism of the bubble charging was studied under various experimental conditions. In distilled water, the bubbles were negatively charged and the iso-electric point appeared at pH = 2.5. The surface charges of the bubbles in the surfactant solution were determined by the surfactant molecules adsorbed at the surface and depend strongly on the values of pH.

The flotation efficiency of latex particles (0.923 μm) was found to be strongly influenced by the surface charges of both the particles and the bubbles. The force between the particle and the bubble was estimated from the observation of the particle attachment to the bubble surface, and a simple equation including the effects of the hydrodynamic and surface charge interactions was proposed to determine the floatability limit.

L'adhésion de particules fines dans des bulles en flottation a été étudiée sur la base de mesures de charge de surface des bulles et des particules.

Les charges de surface des bulles ont été mesurées au nroyen d'un appareillage de micro-électrophorèse conçu dans nos études antérieures, et on a étudié le mécanisme de chargement des bulles dans des conditions expérimentales variées. Dans de l'eau distillée, les bulles ont été chargées négativement et le point iso-électrique est apparu au pH de 2.5. Les charges de surface de bulles dans la solution de surfactant ont été déterminées par les molécules de surfactant adsorbées à la surface et elles dépendent fortement des valeurs du pH.

On a trouvé que l'efficacité de flottaison des particules de latex (0,923μm) étaient fortement influencée par les charges de surface à la fois des particules et des bulles. La force entre les particules et les bulles a été estimée à partir de l'observation de la liaison des particules à la surface des bulles, et on propose une équation simple incluant les effets des interactions des charges de surface et de l'hydrodynamique pour déterminer la limite de flottabilité.