The effect of specific growth rate and death rate on monoclonal antibody production in hybridoma chemostat cultures

Authors


  • Material from this manuscript was presented at the 38th Canadian Chemical Engineering Conference, Edmonton, Alberta (October, 1988)

Abstract

Experimental data collected from bench-scale chemostat cultures of mouse-mouse hybridoma cells have been used for the development of a kinetic model of monoclonal antibody production. The specific antibody productivity was found to be proportional to the specific death rate, indicating a stimulating effect of stress on the ability of the cells to produce antibody. The death rate was found to be an exponential function of the average cell age in the culture. Furthermore, a Generalized Maintenance Energy (GME) model is proposed, to take account of the effects of culture stress on the nutrient uptake rates. The proposed relationships agreed very well with other mouse-mouse hybridoma chemostat culture data in the literature.

Abstract

Des données expérimentales recueillies sur des cultures à l'échelle de laboratoire de cellules d'hybridomes souris-souris ont été utilisées pour le développement d'un modèle cinétique pour la production d'anticorps monoclonaux. On a trouvé que la productivité d'anticorps spécifiques était proportionnelle au taux spécifique de décès, ce qui indique un effet stimulant du stress sur la capacité des cellules de produire des anticorps. On a trouvé que le taux de décèsvarie exponentiellement avec l'ǎge moyen de la cellule dans la culture. En outre, un modèle de type GME est proposé pour tenir compte des effets du stress de la culture sur les taux d'absorption des éléments nutritifs. Les relations proposées concordent très bien avec les autres données de cultures d'hybridomes souris-souris publiées.

Ancillary