SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • radiative heat transfer;
  • discrete transfer method;
  • imaginary planes method

Abstract

The discrete transfer and imaginary planes methods are compared for accuracy and computation time in cartesian and cylindrical enclosures filled with grey gas. The reference solutions are given by the classical zone method. Comparisons are done for surface heat fluxes and gas radiative sources. A wide range of surface emissivities and gas absorption coefficients is analysed. In general, the discrete transfer method reveals superior for accuracy but consumes more computation time. The imaginary planes method loses accuracy when a high number of spatial divisions is used, however it is easy to apply.

On compare les méthodes des transferts discrets et des plans imaginaires aux niveaux de la justesse et du temps de calcul dans des enceintes rectangulaires et cylindriques remplies d'un gaz gris. La méthode classique de zones sert de référence. Les comparaisons portent sur les flux de chaleur aux surfaces et les sources radiatives volumétriques. Une gamme étendue d'émissivités de surface et de coefficients d'absorption des gaz est analysée. De façon générale, la méthode des transferts discrets se révèle supérieure quant à la justesse mais elle est plus gourmande en temps de calcul. La méthode des plans imaginaires perd de sa précision avec une augmentation du nombre de subdivisions utilisées. Cette méthode est toutefois facile d'utilisation.