SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • sea nodules;
  • ammoniacal leach liquor;
  • solvent extraction;
  • ammonia scrubbing;
  • stripping;
  • electrowinning

Abstract

Ferromanganese deep sea nodules of the Indian Ocean have recently been recognised as a potential source of metals like copper, nickel, cobalt and manganese. For the treatment of the sea nodules following the reduction roast-ammonia leach process, the leach liquor containing copper, nickel and cobalt was processed to separate and recover these metals by solvent extraction (SX) using 25% LIX 64N in kerosene. Almost quantitative extraction of copper and nickel was realized in a continuous run. During nickel stripping, the small amount of copper in the nickel solution was removed by incorporating a copper extraction step using 10% LIX 64N in kerosene. The purified pregnant nickel electrolyte was electrowon in a non-diaphragm cell. Copper was similarly recovered by electrowinning (EW). A closed circuit of SX-EW was run to produce cathodes of nickel and copper with energy consumptions of 3.85 and 2.01 kWh/kg for the respective metals.

Les nodules de ferromanganèse des eaux profondes de I'Océan Indien ont été reconnus récemrnent comme étant une source potentielle de métaux tels le cuivre, le nickel, le cobalt et la manganèse. Pour le traitement des nodules marins suivant le procédé de réduction par lavage à I'ammoniac grillé, la liqueur de lavage contenant du cuivre, du nickel et du cobalt a été traitée pour séparer et récupérer ces métaux par extraction des solvants (S X) avec 25 % de LIX 64N dans du kéroséne. L'extraction quasi totale du cuivre et du nickel a été rélisée en fonctionnement continu. Lors de I'extraction du nickel, la faible quantité de cuivre dans la solution de nickel a été retirée en introduisant une étape d'extraction avec 10% de LIX 64N dans du kéroséne. L'électrolyte purifié riche en nickel a subit une extraction par la méthode électrolytique dans une cellule sans diaphragme. Le. cuivre a été extrait également de faqon électrolytique (E W). Un circuit fermé de SX-EW a été réalisé pour produire des cathodes de nickel et de cuivre avec des consommations d'énergie respectives de 3,85 et 2,Ol kWh/kg.