An investigation of the effect of air addition during oil sand conditioning

Authors


Abstract

Bitumen aeration was studied by flooding samples of medium grade oil sand with de-ionized water under both ambient and high vacuum conditions. The samples were then agitated on a shaker table. Subsequent analysis revealed the presence or absence of an air gap in the sample container was the single most important factor in determining the overall bitumen recovery. Furthermore, samples that were flooded while under high vacuum produced slightly less bitumen compared to samples flooded at atmospheric pressure. This suggests that oil sand that is not under high vacuum when flooded with water contains some amount of indigenous air (see introduction) that would aid in bitumen flotation.

Abstract

On a étudié l'aération de bitume en inondant des échantillons de sable bitumineux de grade intermédiaire avec de l'eau désionisée dans des conditions ambiantes et de vide poussé. Les échantillons ont ensuite été agités sur une table vibrante. L'analyse a montré que la présence ou l'absence d'un entrefer dans le bac d'échantillons est le facteur le plus important pour déterminer la récupération globale de bitume. En outre, les échantillons qui ont été inondés alors qu'ils étaient soumis à un vide poussé produisent un peu moins de bitume comparativement aux échantillons inondés à la pression atmosphérique. Ceci suggère que le sable bitumineux qui n'est pas soumis à un vide poussé lorsqu'il est inondé avec l'eau contient une certaine quantité d'air indigène qui aiderait à la flottation du bitume.

Ancillary