SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • fluides supercritiques;
  • cristallisation;
  • poudres;
  • solides divisés;
  • RESS;
  • SAS

Abstract

Les procédés de cristallisation utilisant les fluides supercritiques (FSC) constituent une nouvelle voie pour obtenir des solides finement divisés. En utilisant principalement la pression comme paramètre opératoire, ces procédés permettent l'obtention de poudres fines et monodisperses. On distingue deux familles de procédés selon que le fluide supercritique — généralement le CO2— est utilisé comme solvant (RESS) ou comme anti-solvant (SAS). Pour le procédé RESS, la chute de densité liée à une détente brutale est le moteur de la nucléation. Pour les procédés de type SAS c'est la dissolution réciproque d'un solvant organique et du FSC qui provoque la précipitation. Des applications industrielles se dessinent dans de nombreux secteurs, même si c'est l'industrie pharmaceutique qui semble la mieux placée pour rassembler une majorité de ses développements.

Processes using crystallisation from a supercritical medium constitute a new route to obtain finely divided solids. By using the pressure as an operating parameter, these processes allow to obtain fine and monodisperse powders. There exist two types of processes, according to whether supercritical fluid — usually carbon dioxide — is used as a solvent or an anti-solvent: RESS or SAS. In the first case it is the drop in density due to the brutal decompression of the fluid which is the driving force of nucleation, in the second it is the reciprocal dissolution of an organic solvent in the supercritical fluid. Industrial applications are expected in many sectors, even if it is the pharmaceutical industry which seems best armed to gather a majority of its developments.