A Mortality Model for Penicillium bilaiae Subjected to Convective Air Drying

Authors


Abstract

Drying of microbial cells for storage purposes is a widely practised technology. A new statistical model is proposed for survivability of microbial cells during convective air drying, where mortality is predicted by hazard functions and acceleration factors applied to temperature, moisture content and drying rate variables. The model is based on experimental survivability data generated from drying Penicillium bilaiae conidia at temperatures from 20 to 60°C and air relative humidities from 3 to 75%. Experimental data using “one at a time” variable manipulation was used to obtain five model parameters. Despite several simplifications to reduce the number of variable cross-dependencies, the model was successfully validated using combined stress trials with maximum deviations of ±15%.

Abstract

Le séchage de cellules microbiennes à des fins de stockage est une technologie largement répandue. On propose un nouveau modèle statistique de survivabilité des cellules microbiennes lors du séchage à air convectif, dans lequel la mortalité est prédite par des fonctions de risque et des facteurs d'accélération appliqués aux variables de température, de teneur en humidité et de vitesse de séchage. Le modèle repose sur des données de survivabilité expérimentales obtenues par le séchage de conidia Penicillium bilaiae à des températures comprises entre 20 et 60°C et des humidités d'air relatives de 3 à 75 %. On a utilisé des données expérimentales avec manipulation de variables de type « une à la fois » pour obtenir cinq paramètres de modèles. Malgré plusieurs simplifications pour réduire le nombre de dépendances croisées des variables, le modèle a été validé avec succès par des essais de stress combinés avec des écarts maximums de ± 15 %.

Ancillary