Get access

Measurement error modeling and nutritional epidemiology association analyses

Authors


Abstract

This article summarizes the results of a Nutrient Biomarker Study in the Women's Health Initiative, and its application to studies of the association between energy and protein consumption and the risk of major cancers and cardiovascular diseases. The presentation emphasizes measurement error modeling and related data analysis methods, since addressing measurement issues appears to be central to these topics and to progress in nutritional epidemiology more generally. The manner in which body mass index is modeled in disease association analysis is particularly challenging, since it could serve as a mediator or as a confounder of the association, and at the same time contributes valuably to energy and protein consumption assessment. A hazard ratio parameter estimation procedure that acknowledges body mass index as a possible mediating variable is described and applied. Some aspects of the future nutritional epidemiology research agenda are briefly discussed, including an ongoing human feeding study to develop biomarkers for additional dietary components. The Canadian Journal of Statistics 39: 498–509; 2011 © 2011 Statistical Society of Canada

Abstract

Cet article résume les résultats de l'étude sur les biomarqueurs de nutriments de l'Enquête sur la santé des femmes (WHI) et ses applications aux études de l'analyse entre l'énergie et la consommation de protéines et le risque d'avoir un cancer grave ou une maladie cardiovasculaire. L'emphase est mise sur la modélisation des erreurs de mesure et les méthodes d'analyse de telles données puisque les questions sur les mesures sont importantes dans ce domaine en particulier et en épidémiologie nutritionnelle en général. La façon dont l'indice de masse corporel est modélisé dans une analyse associative de maladie est un véritable défi, car ce modèle peut servir comme un médiateur ou comme facteur parasite dans l'association. Ainsi, il apporte une importante contribution l'évaluation de la consommation d'énergie et de protéines. Nous décrivons et appliquons une procédure d'estimation du taux de panne qui prend en compte l'indice de masse corporel comme une variable de médiation possible. Quelques aspects du programme de recherche future en épidémiologie nutritionnelle sont brièvement discutés, en particulier une étude en cours sur l'alimentation humaine visant développer des biomarqueurs pour des composantes alimentaires additionnelles. La revue canadienne de statistique 39:498–509;2011 © 2011 Société statistique du Canada

Ancillary