Was the conservative majority predictable?

Authors


Abstract

Canada's equation image national general election saw the Conservative Party increase its seat count from 143 to 166, thus giving it a majority of the national parliament's 308 seats. By contrast, nearly all of the pre-election seat count forecasts predicted a Conservative minority only. We examine the extent to which simple statistical models could or could not have predicted the Conservative majority prior to the election. We conclude that, by using data from the previous (2008) election appropriately, the Conservative majority should have been anticipated as the most likely outcome. The Canadian Journal of Statistics 39: 721–733; 2011. © 2011 Statistical Society of Canada

Abstract

Lors de la 41equation image élection générale du Canada, le parti conservateur a vu son nombre de sièges passer de 143 à 166 lui procurant ainsi une majorité au parlement qui compte 308 sièges. Cependant, le nombre de sièges prédit par presque tous les sondages préélectoraux suggérait seulement un gouvernement conservateur minoritaire. Nous examinons dans quelle mesure les modèles statistiques simples auraient pu ou non avoir prédit une majorité conservatrice avant les élections. Nous concluons que si les données de l'élection générale précédente de 2008 avaient été utilisées de façon judicieuse, la majorité conservatrice aurait pu être prévue comme résultat le plus vraisemblable. La revue canadienne de statistique 39: 721–733; 2011. © 2011 Société statistique du Canada

Ancillary