SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

Studied the effect of social categorization, strength of influence and predisposition to influence on social influence concerning musical preferences. One-hundred and sixty-eight French adolescents (age 15 years) were assigned to the eight conditions of a 2 (social categorization: majority/minority) × 2 (strength of influence: strong/weak) × 2 (predisposition to influence: pervious/impervious) design. Influence source was an opinion poll based on pupils from two types of secondary school. Direct influence was exerted from ‘hard-rock’ to ‘new wave’ music; indirect influence was measured by subjects' preferences for hard-rock versus ‘contemporary’ music. Ratings of the source were also elicited.

Analyses of variance revealed indirect influence to be significantly greater with the minority than the majority source (p < 0.02). Indirect influence was especially high for subjects with a clear predisposition to influence and when the influence was weak (p < 0.0005). Further analyses confirmed the effect to be due to the actual numbers of subjects influenced. The study thus demonstrated the generalizability of the ‘conversion’ notion (minority influence on an indirect level) from numerical to social minorities.

Etude de l'effet de la catégorisation sociale, du degré d'influence et de la prédisposition à l'influence sur I'influence sociale à partir de l'exemple de préférences musicales. Centsoixante-huit adolescents françis, ǎgés de 15 ans, sont répartis dans 8 conditions d'un plan expérimental de 2 (catégorie sociale: majorité/minorité) × 2 (degré d'influence: forte/faible) × 2 (prédisposition à l'influence: ouverte/fermée). La source d'influence est une enquěte d'opinion auprès d'éléves de deux types d'écoles secondaires. L'influence directe s'exerce sur les préférences pour la musique hard-rock par rapport à la musique new wave; l'influence indirecte se mesure par les préférences pour la musique hard-rock par rapport à la musique contemporaine. Des évaluations de la source d'influence nous renseignent sur la perception que les sujets ont de cette source.

L'analyse de variance montre que l'influence indirecte est significativement plus grande quand la source est minoritaire (p < 0.02). L'influence indirecte est d'autant plus importante que le sujet est ouvert à l'influence et que le degré d'influence exercée est faible (p < 0.0005). D'autres analyses confirment que cet effet est dǔ au nornbre de sujets influencés. Ainsi que le montre cette étude, on peut généraliser la notion de conversion (influence minoritaire au niveau indirect) de minorités numériques à des minorités sociales.