SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

A survey of cancer incidence among Alaska Natives for the 5-year period 1969–73 revealed fewer cancer cases overall than expected in relation to US rates, but significantly increased risk for certain cancer sites: the nasopharynx in both sexes (with excesses over 15-fold), the liver in males, and the salivary glands, gallbladder, kidney and thyroid in females. Compared with earlier reports, the observations suggest marked changes in cancer incidence among Alaska Natives over the past two decades, with declines in esophageal and invasive cervical cancers, and increases in cancers of the lung, colon and rectum.

Incidence Du Cancer Chez Les Natifs De L'alaska

Une étude de l'incidence du cancer chez les natifs de l'Alaska pendant la période quinquennale 1969–73 a révélé un nombre global de cas de cancer moins élevé que prévu par rapport aux taux des Etats-Unis, mais un risque significativement accru pour certaines localisations: le nasopharynx pour les deux sexes (avec des taux au moins 15 fois plus élevés que la normale), le foie chez les hommes, et les glandes salivaires, la vésicule biliaire, les reins et la thyroïde chez les femmes. Si l'on se réfère à des rapports antérieurs, on constate que ces observations mettent en évidence de nettes modifications de l'incidence du cancer chez les natifs de l'Alaska depuis les vingt dernières années, avec une diminution des cancers de l'æsophage et des cancers invasifs du col de l'utérus, et une augmentation des cancers du poumon, du cǒlon et du rectum.