CO-DESIGN OF CONSTRUCTED WETLANDS TO MITIGATE PESTICIDE POLLUTION IN A DRAINED CATCH-BASIN: A SOLUTION TO IMPROVE GROUNDWATER QUALITY

Authors


  • Co construction de zones humides artificielles pour réduire la pollution par les pesticides dans une aire d'alimentation de captage drainée.

Bernard Vincent, IRSTEA – Cemagref, 1 rue Pierre-Gilles de Gennes CS 10030 92761 Antony cedex FRANCE +330 40966063. E-mail: bernard.vincent@irstea.fr

ABSTRACT

The European Water Framework Directive enjoins its members to retrieve the good ecological status of their water resources. In France, it has resulted in the regulation of entrants' reduction plans which aim at halving the quantities of pesticides. This plan matches standard situations of non-point pollution sources, where the water infiltrates towards the underlying aquifer. However, numerous situations exist in France in which groundwater is imperfectly protected by a shallow impervious layer in the topsoil, meaning that sinkholes may connect the surface water and relay pollution directly to the aquifer. These impervious layers induce subsurface drainage demand and construction so that the effluent can be collected at outfalls of drainage systems, and be processed in constructed wetlands before falling down the sinkholes, thus decreasing net pollution. The Champigny aquifer corresponds to this description, and has been shown to be highly vulnerable. The mission of AQUI'Brie, a non-profit organisation, is to protect this groundwater, which is one of the water resources of Paris. Although well aware of the benefits of buffer zones, but at this time without incentives to implement them, AQUI'Brie started a co-construction process of constructed wetlands, involving all the stakeholders of a small catchment located upstream from a sinkhole. This paper describes the co-construction from the first meeting to the final structures in a context of high land use pressure. It shows that the number and area of constructed wetlands has diminished beyond the threshold for which the performance of depollution process may fail. In 2011, a performance assessment programme was set up to determine if the co-constructed wetlands comply with the new current regulations. Copyright © 2012 John Wiley & Sons, Ltd.

RÉSUMÉ

La directive cadre européenne impose aux pays membres le retour au bon état écologique des masses d'eau souterraines. Il en découle un programme de réduction des intrants agricoles qui vise à réduire de 50% les quantités de pesticides appliquées à l'horizon 2018, ceci en accord avec un schéma selon lequel la pollution diffuse s'infiltre uniformément vers l'aquifère sous-jacent. Il existe des situations, nombreuses en France où les aquifères sont variablement protégés par des niveaux imperméables superficiels, au sens ou des gouffres (ou la disparition de ces niveaux imperméables) font que les eaux superficielles et leur charge en polluants sont en communication directe avec la nappe. En amont des gouffres les territoires ruraux sont drainés par tuyaux enterrés si bien que la pollution se concentre aux exutoires des drainages en certains points du territoire, ou l'on peut espérer la traiter dans des zones tampon avant qu'elle ne s'engouffre.

La nappe du Champigny répond à cette caractéristique; elle est de ce fait particulièrement vulnérable. AQUI'Brie, une association à but non lucratif a pour mission de mettre en œuvre des mesures de protection de cette nappe qui est une des ressources en eau de Paris. Consciente du bien fondé d'aménager des zones tampons, en l'occurrence des zones humides artificielles, mais démunie à l'époque d'instruments incitatifs forts, AQUI'Brie s'est engagée dans un processus deco-construction qui associe tous les acteurs d'un bassin versant situé en amont d'un gouffre. Dans un contexte de forte pression foncière, le papier décrit le processus de co-construction, de la première réunion avec les agriculteurs jusqu'aux ouvrages finalement réalisés. On voit l'évolution du nombre et de la superficie des zones humides artificielles qui tendent à diminuer jusqu'en deçà d'un seuil où l'efficacité du système serait insuffisante, selon les scientifiques. Un protocole d'évaluation de la performance est mis en place en 2011 et qui permettra de s'assurer si le dispositif est conforme à la nouvelle réglementation. Copyright © 2012 John Wiley & Sons, Ltd.

Ancillary