Get access

SUSTAINABLE GROUNDWATER USE IN AGRICULTURE

Authors


  • Utilisation durable de l'eau souterrain a fins agricoles.

Chandra A. Madramootoo, President Honoraire, International Commission on Irrigation and Drainage (ICID) and Dean, Faculty of Agricultural and Environmental Sciences, McGill University, Ste. Anne de Bellevue, Qc, Canada H9X 3 V9. E-mail: chandra.madramootoo@mcgill.ca

ABSTRACT

With the increasing competition for fresh water, there is a growing reliance on the abstraction of groundwater for irrigated agriculture. Groundwater irrigation demand has been growing steadily over the past decades, for many reasons including the unreliability of the traditional large canal schemes, and the increasing need of farmers to manage their own irrigation applications. In addition, unpredictability in climate has forced some farmers, particularly in semi-arid areas, to exploit groundwater, in order to combat drought. The increasing overexploitation of important aquifers around the world, as well as groundwater contamination must be of concern to water resource planners and managers. Groundwater is a finite resource, and little is being done to accurately map, assess, monitor and regulate groundwater development for agriculture. Unconstrained and unregulated groundwater development is already impacting negatively on agricultural growth in over 111 million ha of irrigated lands, and innumerable livelihoods that rely on groundwater. Any attenuation of growth will make it more difficult to feed 9 billion people by 2050. A more proactive and integrated approach to groundwater governance, management and protection, built upon sound technical, institutional, legal, socio-economic and environmental principles is required. Copyright © 2012 John Wiley & Sons, Ltd.

RÉSUMÉ

Suite à une compétition accrue pour les ressources en eau douce, l'agriculture irriguée a de plus en plus recours au prélèvement d'eaux souterraines pour son alimentation. Le manque de fiabilité des traditionnels réseaux de canalisation à grande échelle, ainsi que la nécessité accrue qu'ont les agriculteurs à gérer leurs propres irrigations, ont également contribué, lors des récentes décennies, à une hausse constante de la demande d'eau souterraine à fins d'irrigation. Également, l'imprévisibilité climatique pousse certains agriculteurs, particulièrement ceux en zones semi-arides, à exploiter l'eau souterraine afin de combattre la sécheresse. Les planificateurs et gestionnaires de ressources hydriques se doivent d'être préoccupés par la surexploitation croissante des importants aquifères de par le monde, ainsi que de la contamination de ces eaux souterraines. Au fait, peu d'efforts ont été investis vers une cartographie précise de la ressource limitée que représente l'eau souterraine, ou l'évaluation, la suivie et la régie de son développement à fins agricoles. La croissance agricole de près de 111 million d'hectares de terres irriguées, et le moyen de subsistance innombrables individus sont déjà menacés par les effets néfastes d'un développement sans contraintes et non réglementée de cette ressource. Cependant, tout ralentissement à la croissance agricole rendrait difficile l'alimentation de 9 milliards de personnes en 2050. La situation nécessite une approche plus proactive et intégrée à la gouvernance, gestion et protection de cette ressource, le tout fermement ancrée sur de solides principes techniques, institutionnels, légaux, socio-économiques et environnementaux. Copyright © 2012 John Wiley & Sons, Ltd.

Ancillary