HOW DOES UNEQUAL ACCESS TO GROUNDWATER CONTRIBUTE TO MARGINALIZATION OF SMALL FARMERS? THE CASE OF PUBLIC LANDS IN ALGERIA

Authors


  • L'accès inégal aux eaux souterraines contribue-t-il à la marginalisation des petits agriculteurs? Le cas des terres publiques en Algérie.

Hichem Amichi, Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement (Agroparistech) - UP Systèmes agraires et développement rural, 16, rue Claude Bernard, Paris 75005, France. E-mail: h.amichi@yahoo.fr

ABSTRACT

The use of groundwater in irrigated agriculture is often regarded as an effective way of increasing farm productivity. However, the effects of differential access to groundwater by farmers have rarely been studied at the microeconomic scale, particularly the possibly negative effects of marginalization of small farmers. During the hydraulic crisis that has affected Algerian irrigation schemes since the 1980s, groundwater has become a major source of irrigation for farmers. A process of farm differentiation occurred linked to farmers' access to groundwater, causing social inequity. To understand the differentiation of farms in the Ouarizane irrigation scheme, we first undertook a historical inquiry. Second, we used a participatory prospective approach to analyse possible changes in farming systems after the adoption of a new land reform. Our results confirmed that access to groundwater has become a structural factor in the differentiation of farms and in land concentration in Algerian irrigation schemes. Land concentration and the marginalization of small farmers are likely to worsen when the new land law is applied. Copyright © 2012 John Wiley & Sons, Ltd.

RÉSUMÉ

L'usage de l'eau souterraine en agriculture irriguée est souvent considéré comme un facteur d'augmentation de la productivité des agriculteurs. Mais les effets de l'accès différencié à l'eau souterraine ont rarement été étudiés à l'échelle micro-économique et notamment sur d'éventuels effets pervers de marginalisation des petits agriculteurs. Durant la crise hydraulique qui touche les périmètres d'irrigation en Algérie depuis les années 1980, l'eau souterraine est devenue la principale ressource d'irrigation des exploitations agricoles. Un processus de différenciation d'exploitations agricoles en lien avec l'accès à l'eau souterraine a été enclenché et a entraîné des problèmes d'équité sociale. Dans l'objectif de comprendre la différenciation des exploitations agricoles dans le périmètre d'irrigation de Ouarizane, nous avons adopté dans un premier temps une approche d'enquêtes historiques. Dans un deuxième temps, nous avons mobilisé une approche de prospective participative afin d'analyser les trajectoires d'évolution des exploitations agricoles dans un contexte d'adoption d'une nouvelle loi foncière. Nos résultats confirment le rôle structurel de l'accès à l'eau souterraine dans la différenciation des exploitations agricoles et dans le processus de concentration foncière dans les périmètres d'irrigation. Les tendances vers la concentration foncière et la marginalisation des petits agriculteurs vont probablement s'accentuer après l'application de la nouvelle loi foncière. Copyright © 2012 John Wiley & Sons, Ltd.

Ancillary