Get access
Advertisement

CONSTRUCTION CHARACTERISTICS AND MANAGEMENT PRACTICES OF IN-FARM IRRIGATION PONDS IN INTENSIVE AGRICULTURAL SYSTEMS — AGRONOMIC AND ENVIRONMENTAL IMPLICATIONS

Authors


  • Caractéristiques de construction et pratiques de gestion des mares utilisées pour stocker l'eau d'irrigation en systèmes agricoles intensifs. Implications agronomiques et environnementales.

Melchor Juan, Departamento de Biología Vegetal y Ecología. Universidad de Almería. 04120, Almeria, Spain. E-mail: meljuca@ual.es

ABSTRACT

The structural and management characterization of 101 ponds, used for greenhouse drip irrigation, was assessed on the south-eastern coast of Spain, with the objective of proposing more sustainable management practices. Different management methods were carried out by growers with the aim of controlling pond biological activity and improving the irrigation water quality. Pond covering was highly effective in preventing submerged aquatic vegetation (SAV) development but the high cost of installing and maintaining covers limit its use. Pond dredging and biocide treatments were relatively expensive and ineffective in controlling mid and long-term SAV development. No clear criteria were observed for biocide use (products, dosage and scheduling). SAV developed spontaneously in 48.5% of uncovered ponds. Chara species, which tend to form dense meadows in the pond bottom and are highly valuable for aquatic biodiversity conservation, may improve the water quality and are unlikely to hinder agricultural pond uses. More sustainable management practices based on preserving SAV in ponds, particularly charophytes, and reducing or suppressing dredging and biocide use may be successful in accomplishing both agronomic and environmental pond functions. Copyright © 2012 John Wiley & Sons, Ltd.

RÉSUMÉ

Cet étude caractérise la structure et la gestion de 101 mares de stockage d'eau avant irrigation au goutte à goutte dans les serres sur la côte sud-est de l'Espagne, afin de proposer des pratiques de gestion plus durables. Différentes méthodes de gestion ont été réalisées par les agriculteurs afin de contrôler l'activité biologique des étangs et d'améliorer la qualité de l'eau pour l'irrigation. La couverture des étangs a été très efficace pour prévenir le développement de la végétation aquatique submergée (SAV, abréviation en anglais), mais le coût élevé de l'installation et l'entretien des couvertures a réduit son utilisation. Le curage des mares et le traitement avec des biocides ont été relativement coûteux et inefficaces pour contrôler le développement de SAV à moyen et à long terme. Il n'y avait pas de critères clairs pour l'utilisation des biocides (les produits, la dose et la planification). La végétation s'est développée spontanément dans 48,5% des étangs qui n'étaient pas couverts. Les espèces de Chara, qui tendent à former des prairies denses au fond des étangs, et qui contribuent à la conservation de la biodiversité, peuvent améliorer la qualité de l'eau, sans interférer avec la fonction agricole des étangs. Les pratiques de gestion plus soutenables basés sur le maintien du SAV dans les étangs, en particulier des charophytes, et sur la réduction ou l'élimination du dragage et des biocides peuvent améliorer les fonctions agronomiques et environnementales des étangs.

Get access to the full text of this article

Ancillary