SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • adaptation;
  • farm strategy;
  • groundwater;
  • Morocco;
  • salinity
  • adaptation;
  • eau souterraine;
  • Maroc;
  • stratégie des agriculteurs;
  • salinité

ABSTRACT

In many developing countries where agricultural groundwater use led to aquifer overexploitation, direct control over farmers' groundwater use is difficult to implement. This calls for the setting up, at least in the short term, of indirect policies, the efficiency of which will depend on farmers' strategies. The different strategies adopted by farmers to cope with the groundwater crisis are analysed in the Chaouia region in Morocco, where intensive agricultural groundwater use for the past 50 years has led to seawater intrusion in the seashore part and falling groundwater levels further inland. First, strategies may be based on ‘chasing’ groundwater, by deepening boreholes, bringing fresh water in sufficient quantity to the farms or renting fields in areas with sufficient fresh groundwater, so as to maintain a water-intensive farming system. Second, strategies that may be designated as adaptive, entail adapting the farming system to the water available on-farm given existing hydraulic infrastructures. These strategies may be considered as more sustainable with regard to water resources. Most of analysed strategies were not at the same time economically and environmentally sustainable. Possible policies to achieve economically and environmentally sustainable activities differ not only in the difficulty of implementing them, but also in the types of farms likely to benefit from them. Copyright © 2012 John Wiley & Sons, Ltd.

RÉSUMÉ

Dans de nombreux pays en voie de développement où l'usage agricole des eaux souterraines a conduit à une surexploitation des nappes, il est difficile d'organiser un contrôle direct de l'usage par les agriculteurs des eaux souterraines. Il est alors possible de mettre en place à court terme de politiques influençant de façon indirecte cet usage, mais leur efficacité dépendra des stratégies des agricultures. Les différentes stratégies adoptées par les agriculteurs pour faire face à une crise d'accès à l'eau souterraine ont été analysées dans la région de la Chaouia côtière au Maroc. Dans cette région, l'usage agricole intensif de l'aquifère a mené à l'intrusion saline dans la partie littorale et une baisse des niveaux piézométriques dans la partie interne de l'aquifère. Des stratégies, que l'on peut qualifier de ‘chasse’ à l'eau souterraine, se fondent sur un approfondissement des forages, l'amenée d'eau de l'extérieur vers l'exploitation agricole, et la location de parcelles dans des zones riches en eau souterraine douce. Ces stratégies permettent aux agriculteurs de maintenir des systèmes de production nécessitant une forte consommation d'eau douce. D'autres stratégies, que l'on peut qualifier d'adaptatives, visent à adapter les systèmes de production à l'eau disponible sur l'exploitation compte-tenu des puits et forages existants. La plupart des stratégies analysées ne sont pas durables simultanément du point de vue économique et environnemental. Les politiques publiques pour favoriser de telles activités durables à la fois d'un point de vue économique et environnemental, diffèrent non seulement quant à leur difficulté de mise en œuvre, mais aussi quant aux types d'exploitations agricoles qui seront le mieux en mesure d'en bénéficier. Copyright © 2012 John Wiley & Sons, Ltd.