SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • micro-irrigation;
  • drip irrigation;
  • water use efficiency;
  • agriculture;
  • food security
  • micro-irrigation;
  • irrigation au goutte-à-goutte;
  • efficacité de l'utilisation de l'eau;
  • agriculture;
  • sécurité alimentaire

ABSTRACT

As global concerns surrounding water scarcity and food security escalate, there will be more demand for micro-irrigation to meet growing food demands. Micro-irrigation offers many advantages over conventional irrigation methods, including the ability to apply limited amounts of water directly to the crop root zone, incorporation of fertigation, reduced weed and pest infestation, and lower capital and operating costs. In recent decades, there has been considerable growth in the acreage under micro-irrigation, mainly as a result of lower costs, improvements in filtration and emitter technology, and increased grower confidence in the technology. Research advances and technological improvements have made micro-irrigation applicable to a more diverse set of applications, cropping systems, and water quality conditions. Cost and availability of water are also major drivers. Research in nano- and biofiltration techniques, soil moisture sensors, and precision irrigation shows great promise for the advancement of micro-irrigation. Nevertheless, several technological challenges remain, especially for non-row or non-orchard crops, and in regions where water quality is severely impaired. Innovations in these areas are required, as well as a transfer of the technology to small farmers in water-scarce regions who traditionally surface irrigate. Copyright © 2013 John Wiley & Sons, Ltd.

RÉSUMÉ

En réponse aux préoccupations grandissantes concernant la rareté de l'eau et la sécurité alimentaire et aux enjeux afférents, on peut s'attendre à une augmentation de la demande de micro-irrigation pour faire face aux besoins alimentaires croissants. La micro-irrigation offre plusieurs avantages lorsqu'elle est comparée aux méthodes conventionnelles d'irrigation. Cela inclut la capacité d'appliquer des quantités limitées d'eau directement dans la couche arable des cultures, l'incorporation de la fertirrigation, la réduction de l'infestation par des espèces nuisibles, végétales ou animales, ainsi que la réduction des coûts d'investissements et de fonctionnement. Durant les dernières décennies, il y a eu une croissance considérable des zones micro-irriguées, principalement grâce aux réductions de coûts, aux améliorations dans les technologies de filtration et d'émetteurs électroniques, et à la confiance grandissante des producteurs envers cette technologie. Les avancées de la recherche et l'amélioration des technologies ont rendu la micro-irrigation applicable à un groupe plus diversifié d'applications, de systèmes de récolte, et de conditions de qualité d'eau. Le coût et la disponibilité de l'eau sont aussi des facteurs majeurs. La recherche sur les techniques de nanofiltration et de bio-filtration, sur les capteurs d'humidité du sol, et sur l'agriculture de précision permet d'entrevoir des avancées certaines de la micro-irrigation. Cependant, il reste beaucoup de défis technologiques, surtout pour les cultures qui ne sont pas en rangées et celles qui ne font pas partie d'un verger, ainsi que dans les régions où la qualité de l'eau est gravement détériorée. Des innovations dans ces domaines sont nécessaires, ainsi qu'un transfert de technologie envers les petits cultivateurs qui utilisent traditionnellement l'irrigation de surface dans des régions pauvres en eau. Copyright © 2013 John Wiley & Sons, Ltd.