Get access
Advertisement

WATER ABSTRACTION CHARGES AS A WATER MANAGEMENT TOOL

Authors


  • Les redevances de prélèvement d'eau comme outil de gestion de l'eau.

Correspondence to: Mr Chris Finney, Independent consultant, Varnes, Church Road, Lympstone, Devon EX8 5JT, United Kingdom. E-mail: Chrisefinney61@yahoo.co.uk

ABSTRACT

This paper reviews international experience with the use of water abstraction charges (WACs) as a tool for water resource management and a means of recovering the costs involved. It is based on a desk study undertaken to derive guidance for the possible improvement of the WAC system in China and for its use as a demand management tool. At present such charges are confined mainly to high- and middle-income countries. Both the existing use of WACs and their levels of charge vary greatly between countries. A key requirement for their successful implementation is a sound system of water abstraction licensing. Once a licensing system is in operation the marginal costs of introducing abstraction charges are low. In most countries the basic aim of WACs is the recovery of the costs of water resource management. Impacts of abstraction charging on water demand were found generally to be small; only where charges are set at very high levels, far above cost recovery levels, are impacts significant. In most countries such high charges are not politically acceptable. A key requirement for the acceptance of WACs by water users is usually the ‘earmarking’ of the revenue from the charges, so that most is used for water resource-related purposes. Copyright © 2013 John Wiley & Sons, Ltd.

RÉSUMÉ

Ce document passe en revue l'expérience internationale traitant de l'utilisation des redevances de prélèvement d'eau (WAC) en tant qu'outil de gestion des ressources hydriques et moyen de récupérer les coûts associés. Il est basé sur une étude documentaire réalisée en vue d'améliorer le système WAC en Chine et pour l'utiliser comme outil de gestion de la demande. À l'heure actuelle ces frais s'appliquent essentiellement dans les pays à revenu élevé et intermédiaire, et les niveaux de charge varient considérablement d'un pays à l'autre. Une condition essentielle pour leur mise en œuvre réussie est un bon système de permis pour le prélèvement de l'eau. Une fois un système de permis en fonctionnement, les coûts marginaux de l'introduction de redevances de prélèvement sont faibles. Dans la plupart des pays, le but fondamental de WAC est le recouvrement des coûts de la gestion des ressources en eau. Les impacts de la tarification du prélèvement sur la demande en eau sont généralement faibles, et seuls des tarifs très élevés, bien au-dessus des seuils de recouvrement des coûts, influent sur la demande. Dans la plupart des pays, ces tarifs élevés ne sont pas politiquement acceptables. Une condition essentielle pour l'acceptation de la WAC par les utilisateurs de l'eau est généralement l'ajustement des revenus aux redevances, et ainsi la plupart de l'eau pourra être utilisée conformément aux usages convenus. Copyright © 2013 John Wiley & Sons, Ltd.

Get access to the full text of this article

Ancillary