SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • water chain;
  • wastewater treatment;
  • effluent irrigation;
  • (peri-)urban agriculture;
  • water scarcity
  • chaîne de l'eau;
  • le traitement des eaux usées;
  • irrigation effluente;
  • agriculture (péri-) urbaine;
  • pénurie de l'eau

Abstract

The agricultural use of (partially) treated or untreated wastewater is increasingly attracting the attention of policy makers, officials and researchers. Agricultural water reuse is a very complex issue comprising a wide range of different elements, such as food production, water quality and water treatment, hydrology, health issues as well as socio-economic issues of the people involved including consumers and overall environmental risks. Behind this physical and biological complexity acts an institutional network, with many stakeholders with different responsibilities, juridical power and diverging political and economic priorities. Considering the rapid urbanisation worldwide, lack of financial means for adequate environmental protection along with the problem of local freshwater scarcity, increasing polluting streams and steeply increasing food requirements in and around urban centres, it is important to come to a jointly agreed approach in tackling this problem. It is suggested to study and design the agricultural use of treated wastewater as part of a water chain approach, which allows linking the different issues, the domain of different disciplines, in a logical and stepwise framework. Copyright © 2005 John Wiley & Sons, Ltd.

L'utilisation des eaux usées traitées (partiellement) ou non traitées dans l'agriculture attire de plus en plus l'attention des politiciens, des représentants administratifs et des chercheurs. La réutilisation des eaux agricoles est un problème très complexe qui englobe un large nombre d'éléments, tels que les activités des industries agro-alimentaires, la qualité et le traitement de l'eau, l'hydrologie et les problèmes de santé ainsi que les problèmes socio-économiques des personnes interessées y compris les consommateurs, et les risques environnementaux en général. Derrière cette complexité physique et biologique agit un réseau institutionnel, comprenant plusieurs parties ayant chacune des responsabilités différentes, le pouvoir judiciaire, ainsi que des priorités politiques et économiques divergentes. Au regard de l'urbanisation rapide mondiale, un manque de moyens financiers pour une protection environnementale appropriée associé au problème de la pénurie d'eau potable, qui contribue à l'intensification des problèmes de courants polluants, et le manque de nourriture qui augmente de façon phénoménale dans et autour des centres urbains, il est important de convenir de façon commune d'une méthode pour traiter ces problèmes. On a suggéré d'étudier et d'élaborer l'utilisation agricole des eaux usées traitées, comme partie intégrante de la méthode de la chaîne de l'eau, qui permet de combiner les différents problèmes, les domaines des différents disciplines, le tout dans un cadre logique et de façon progressive. Copyright © 2005 John Wiley & Sons, Ltd.