SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • irrigation;
  • water management;
  • international development;
  • small reservoirs
  • irrigation;
  • gestion des ressources en eau;
  • développement international;
  • petit réservoirs

Abstract

To examine the impact of small reservoir irrigation development in Africa, the performance and productivity of two small reservoirs and irrigation schemes in the Upper East Region of Ghana were investigated in this study. Hydrologic data measured included daily irrigation volumes and daily evaporation. Farmer cost inputs, excluding labor, and harvest data were also recorded. There was a strong contrast in water availability between the two systems, the Tanga system having a higher amount of available water than did the Weega system. The concept of relative water supply was used to confirm this disparity; Tanga was an inefficient system with a relative water supply of 5.7, compared to a value of 2.4 for the efficient Weega system. It was also concluded that the dissimilar water availabilities resulted in the evolution of very different irrigation methods and coincided with different management structures. Where there was more water available per unit land (Tanga), management was relaxed and the irrigation inefficient. Where there was less water available per unit land (Weega), management was well structured and irrigation efficient. The productivity of water (US$ m−3) of the Tanga system was half that of the Weega system, when analyzed at a high market price for crops grown. In terms of productivity of cultivated land (US$ ha−1), however, the Tanga system was 49% more productive than the Weega system. The difference in the productivity of land is primarily a result of increased farmer cash inputs in the Tanga system as compared to the Weega system. The difference in the productivity of water can be attributed to the varying irrigation methods and management structures, and ultimately to the contrasting water availability. Copyright © 2008 John Wiley & Sons, Ltd.

L'impact du développement de petits réservoirs d'irrigation en Afriques est étudié en analysant la performance et le bénéfice économique de deux petits réservoirs avec de différents schèmes d'utilisation dans une région au nord-est du Ghana. Les données hydrologiques utilisées dans cette étude comprennent les volumes journaliers d'irrigation, ainsi que des mesures journaliers d'évaporation. En outre les coûts des investissements des agriculteurs ainsi que des données de récoltes ont été enregistrés. La quantité d'eau disponible était considérablement différente dans les deux systèmes: les ressources en eau du système de Tanga étaient nettement supérieures par rapport à celles du système de Weega. Le concept de l'approvisionnement relatif en eau a été utilisé pour démontrer cette disparité: Tanga avait un système inefficace avec un taux d'approvisionnement relatif en eau de 5.7 comparé à un taux de 2.4 du système efficace de Weega. Il a été conclu que les différences au niveau de la disponibilité d'eau sont à la base d'une évolution de méthodes et s'accordent avec de concepts de gestion d'irrigation très contrastés. Quand il y avait plus d'eau disponible par unité de surface (Tanga), la gestion était peu organisée et l'irrigation moins efficace. Par contre, quand les ressources en eau étaient limitées (Weega) la gestion était bien structurée et l'irrigation très efficace. En termes d'eau les agriculteurs de Tanga recevaient seulement la moitié du bénéfice économique des agriculteurs de Weega quand le prix du marché était élevé pour les produits récoltés. Par contre, en termes de surface cultivée, les agriculteurs de Tanga faisaient 49% plus de profit par rapport aux agriculteurs de Weega. La différence du bénéfice économique de la terre cultivé est principalement une conséquence des investissements élevés des agriculteurs dans le système de Tanga comparé au système de Weega. La différence du bénéfice économique de l'eau peut être attribuée aux variations des méthodes d'irrigation et des structures de gestion et donc finalement aux disponibilités en eau très contrastées. Copyright © 2008 John Wiley & Sons, Ltd.